Le rêve du Poilu

Cette année 2018 va être marquée par le centenaire de la fin de la première guerre mondiale, en attendant la troisième (version pessimiste) ou l’avènement de jours heureux (version optimiste). Il existe à quelques lieux de la maison, plusieurs grottes, creusées dans le calcaire, qui ont servi d’abri, il y a donc un siècle, aux troupes de soldats français cantonnés dans cette région, avant d’aller se faire massacrer au front.

Carrière de pierre

L’un d’eux, pour passer le temps, a gravé à l’entrée de la grotte une sculpture tout à fait exceptionnelle, qui reste donc encore aujourd’hui admirée des rares connaisseurs. Ces grottes, ou « creutes », communes dans le département (l’Aisne), sont en fait des carrières de pierre, qui ont servi pour construire la plupart des châteaux (Pierrefonds, entre autres) et des anciennes maisons des villages alentour. C’est un calcaire assez tendre, qui s’abime un peu avec l’humidité, mais qui reste exploité à certains endroits, dans des carrières quelques fois à ciel ouvert, comme celle de Saint-Pierre-Aigle, ou souterraines, comme celle, plus récente, de Bonneuil-en-Valois.

Le rêve du poilu

La sculpture laissée en 1916 par le soldat, un ressortissant espagnol nommé José Bes, incorporé dans la légion étrangère, est celle d’une femme, nue, allongée, dans une pose lascive. Elle est titrée « Le Rêve du Poilu », également gravé dans la pierre. Tout un programme, quand on pense au cauchemar que pouvait être la vie des soldats dans les tranchées. Les carrières leur permettaient de faire une pose, relativement au chaud puisque la température reste constante (13,5°C) été comme hiver. Dans le village, nous avons trois anciennes carrières, utilisées parfois par les agriculteurs, mais qui malheureusement servent aussi de dépotoir. L’une d’entre elles a été ornée de splendides inscriptions par les soldats, comme « Chauffage Central », gravé à l’entrée, ou ci-dessous , écrit verticalement, « Thelephone 0-69 », dont l’orthographe approximative a traversé le siècle.

Thelephone

 

Tagués avec : , , , , , ,