Exo planète

La découverte récente d’une planète semblable à notre bonne vieille terre m’a rappelé un court passage du film anglais sorti en 1968, et palme d’or à Cannes l’année suivante, IF…. L’histoire se déroulait dans une public school anglaise, dont les élèves se rebellaient contre l’autorité. L’un des élèves disait à l’un de ses camarades, en observant le ciel étoilé, que la probabilité que l’on parle anglais dans une autre planète était très forte. Space is expanding at the speed of light. It’s a mathematical certainity that somewhere among these millions of stars, there’s another planet where they speak English. L’acteur principal était Malcolm McDowell, premier rôle pour le futur héros d’Orange Mécanique, de Stanley Kubrick.

if

La planète ainsi découverte, baptisée Kepler-186f, est située à 500 années-lumière de notre système solaire, ce qui n’est pas vraiment la porte à côté, mais elle se trouve dans ce qu’on appelle une zone habitable, c’est à dire pas trop près ni trop loin de son soleil. Cette particularité permet d’envisager la présence d’eau, et de supposer l’existence d’une atmosphère, deux conditions indispensables pour l’apparition de la vie. Il y a deux choses que je trouve intéressantes dans cette information : la première est notre propension à imaginer d’autres mondes uniquement en fonction du nôtre, la seconde se rapportant à la religion.

exo planète kepler186f

Le géocentrisme, qui consiste à mettre la Terre immobile au centre de l’univers, est une théorie avancée par les philosophes grecs de l’antiquité, et reprise par l’église catholique, apostolique et romaine. Tous les astres, lune et soleil compris, décrivent des cercles parfaits autour de la terre. Au 16ème siècle, Copernic déplace le centre du monde vers le soleil avec son livre de Revolutionibus (que j’aime ce titre…) et influence au siècle suivant tous les savants qui ont marqué leur époque : Kepler (l’éllipse), Galilée (les satellites) et Newton (la gravitation).

DeRevolutionibus1543

L’héliocentrisme est vivement critiqué par les théologiens jésuites, et Galilée est censuré en 1616, puis  condamné par l’église en 1633, pour avoir professé et cru que le Soleil est le centre du monde, et est sans mouvement, et que la Terre n’est pas le centre, et se meut. Ce n’est qu’en 1992 que le pape a reconnu l’erreur des théologiens. J’ai cru comprendre que depuis peu le soleil se déplace également au sein de notre galaxie, la voie lactée, qui se déplace elle-même dans un amas complexe d’autres galaxies voisines. Mais comme il est écrit dans la bible que dieu a fixé la terre ferme et immobile (psaume, 92), cela met du temps à pénétrer les esprits. Pour ceux qui s’y intéressent, on estime le nombre de planètes ressemblant à la terre, à dix milliards, seulement pour notre galaxie, la voie lactée. Le nombre de galaxies dans l’univers ? quelques centaines de milliards. D’où l’adjectif, astronomique. Ci-dessous, voici Andromède, la galaxie la plus proche de nous.

AndromedaGalex_900

Proche du géocentrique (et de son anagramme égocentrique) par l’esprit moi, je, l’ethnocentrisme géographique est ce travers de vouloir comparer ce qu’on découvre à ce qu’on connaît déjà (et je ne parlerai pas du modèle EPRG (ethno-, poly-, régio- et géo-centrismes) en management international et marketing stratégique, parfaitement hors-sujet ici…). Les touristes expliquent à leur retour de voyages que ce qu’ils ont vu ressemble plus ou moins à ce qu’ils connaissent : les collines de Rome font penser à Montmartre, Montparnasse et Ménilmontant. La colline de Buda, en Hongrie, où se trouve le Palais et l’église Mathias, est une variante de la vieille ville de Laon, perchée sur une colline également avec sa cathédrale. On appelle la jolie ville de Bruges, en Belgique, la Venise du nord, etc. (vous pouvez compléter avec vos propres impressions de voyages…)

evolution2

Sur l’aspect religieux, il est donc maintenant certain que d’autres êtres (hominini, homo-sapiens, ressemblants ou assimilés) habiteront, habitent ou habitaient, sur certaines de ces exoplanètes (et y parlaient anglais, entre autres, dans les années soixante). Je pose donc la question fondamentale : les dieux de ces hominiens seront-ils, sont-ils ou étaient-ils les mêmes que les nôtres ? Plus précisément, sachant que nous -les êtres humains vivants dans la zone habitable de la terre- avons mis en place plusieurs religions monothéistes -catholiques, protestants, orthodoxes pour les chrétiens, sunnites et chiites pour les musulmans, ashkénazes ou séfarades pour les juifs, sans parler des diverses sectes particulières pour chacune d’entre elles- les Jésus, Mahomet et Abraham indigènes auront-ils, ont-ils ou avaient-ils les mêmes motivations, les mêmes objectifs ? Comme disait Montesquieu dans ses Lettres Persanes, si les triangles faisaient un Dieu, ils lui donneraient trois côtés.

trianglego

Tagués avec : , , , , , , , ,
Un commentaire sur “Exo planète
1 Pings/Trackback pour "Exo planète"
  1. […] visible, d’autre part. Cela nous ramène au nombre de planètes potentiellement habitées, et au paradoxe du dieu unique, qui se serait amusé à créer tout cela, pour quelle raison, au […]

Laisser un commentaire