Crèche

Cette année, on a fait une crèche avec des personnages en terre modelée, il y a même un chameau et son chamelier, et un bateau avec ses rameurs. Comme d’habitude, j’ai fait Marie, et Catherine a fait Joseph, tout le reste ce sont nos petits-enfants. Les trois rois mages sont en route et arriveront le 25 au matin, où on les placera devant la crèche, avec leurs cadeaux. En attendant, ils sont sous le sapin, avec le bateau. Pour les besoins de la photo, on a placé le petit Jésus, mais normalement il n’est là que le jour de Noël.

C’est une tradition assez ancienne chez nous, de fabriquer nous-mêmes les personnages et les décors. Cette année, on est partis se promener dans la forêt, et on a ramassé de véritables trésors : écorces de bouleau, mousse et branches, champignons d’arbres, feuilles d’hiver. Certaines années, c’était des gros cailloux, ou des décors en carton dessiné, ou des récupérations diverses. Pour les personnages, la terre bien sûr, mais aussi la pâte à sel, que l’on peut cuire, ou même des personnages en pâte sablée, que l’on peut manger à la fin des vacances (Corpus Christi, comme on dit dans les églises).

Une année, on a fabriqué les personnages en fil de fer, juste des silhouettes, à la façon des mobiles de Calder. Je n’ai pas retrouvé de photos, mais on doit les avoir gardées, elles sont quelque part dans la grange, pour inspirer d’autres noëls. Le mélange des couleurs peut aussi être intéressant, avec de la pâte à modeler colorée, ou avec de la terre blanche et de la terre rouge, par exemple.

Une autre année, on avait gardé les fèves des galettes des années précédentes, et on a réussi à faire une crèche entière avec les personnages : parfois, ce sont de vrais représentations de bergers ou d’animaux, mais aussi des détournements intéressants, ou surprenants. Vous remarquerez le petit cochon rose, à gauche, ou les ours marins, sur la droite, qui participent de tout cœur à cette représentation légèrement païenne de la nativité. Joyeux Noël !

Tagués avec : , , , , , , ,