Cordes et boucles

D’après ce qu’on peut lire dans les revues scientifiques, les physiciens proposent aujourd’hui au moins deux théories relatives, les cordes, et les boucles. Elles sont antagonistes, à moins qu’un chercheur ne parvienne à les relier ensemble, ce qui semble possible, mais difficile. C’est ce qu’on peut appeler le nœud du problème, l’idée étant d’unifier la relativité générale et la mécanique quantique.

huit

Ces termes me rappellent les jeux de ficelles, qu’on pratiquait il y a un un certain temps. Il y avait le jeu à deux, où chacun devait créer une nouvelle figure à partir de celle de l’autre. Les noms étaient évocateurs (le matelas, le berceau, le bol, etc.). Il y avait aussi les figures à réaliser tout seul, et j’étais assez calé pour ça. Je sais toujours faire le hamac, c’est inscrit dans la mémoire de mes doigts. La preuve :

ficelle

Chacune des deux théories est une tentative d’expliquer la gravitation, la théorie des cordes restant dans un univers lisse à 10 ou 11 dimensions, la gravité quantique à boucles proposant un univers discontinu, composé de structures emboîtées, un peu comme des briques de Lego, ou comme les atomes qui composent la matière, mais à une échelle encore plus réduite, l’échelle de Planck, de l’ordre de 1,616×10^-35 mètre (dix puissance moins trente-cinq), soit énormément plus petit qu’un atome (le noyau de l’atome d’hydrogène a une taille de l’ordre de 10^-15 mètre). C’est ce qui se fait de plus petit dans l’univers.

trefle_impossible

Toujours à propos de cordes et de boucles, une branche des mathématiques, la topologie, propose une classification des nœuds, ou plus précisément l’étude des erses (un cordage dont les deux extrémités sont reliées par une épissure). Ce sont des formes idéalisées, et on en retrouve certaines dans de nombreuses représentations, telles que la croix celtique, le symbole bouddhique de l’éternité, ou encore le trèfle (à 3 ou 4 feuilles).

Topo

celte eternal-knot

Tout ceci est un peu embrouillé, je vous l’accorde… Mais ce qui me fait plaisir, c’est que ça inspire aussi les philosophes. L’un d’eux suggère que le but ultime de la science serait de créer de nouveaux univers, pour éviter notre disparition. En effet, les modèles actuels (big crunch – le contraire du big bang-, big chill -refroidissement continu- ou big rip -scénario catastrophe-) prévoient que l’univers a une fin. Et qu’en fait, l’univers actuel serait le résultat de ce processus, créé par nos prédécesseurs. La boucle est bouclée, et Dieu n’a alors plus rien à voir avec tout cela.

Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Un commentaire sur “Cordes et boucles
1 Pings/Trackback pour "Cordes et boucles"
  1. […] théorie des cordes, qui tente d’unifier toutes les théories, est inaccessible pour le grand public, avec ses […]

Laisser un commentaire